Programme de parrainages d'enfants défavorisés de République Dominicaine
sensibilisation

SENSIBILISATION A LA LANGUE ET LA CULTURE FRANCAISE

CONTEXTE

La république dominicaine et principalement la région de la Romana sont aujourd’hui économiquement liés au développement du tourisme et les perspectives d’avenir pour les enfants se situent dans ce secteur.
Bien qu’en cours de développement, l’enseignement des langues étrangères dans la scolarité dominicaine n’est pas considéré comme prioritaire. A titre d’exemple, l’examen équivalent au Baccalauréat en France ne contient pas d’épreuves de langue vivantes autre que l’espagnol.
C’est une situation paradoxale dans un pays ou une des principales sources économiques est le tourisme, et dont le nombre d’emplois potentiels de profils multilingues est important.
Il nous semble donc essentiel, à notre niveau, de donner des atouts supplémentaires aux enfants du programme en les sensibilisant à la langue et à la culture française.
Les enfants de la Romana membres du programme sont en majorité d’origine haïtienne. Le créole haïtien ayant des bases lexicales françaises, nous avons pensé commencer à mettre en œuvre ce projet sur le secteur de la Romana et de l’étendre ultérieurement sur le secteur de Boca Chica.

OBJECTIFS

Le principe directeur du projet est de développer l’apprentissage du français par la découverte :
De la littérature au sens large (œuvres, bandes dessinées)

  • De la chanson
  • Du cinéma

Les séances de lecture, d’écoute de chansons, ou de cinéma seraient encadrées par un animateur maitrisant le créole haïtien, le français, et l’espagnol, langue officielle de la république dominicaine. La cadence prévue est de deux séances par mois.

Pour cela, le projet prévoit dans des locaux prêtés par l’école « Colegio Joe Hartman » de la Romana

  • La création d’une bibliothèque
  • La mise à disposition d’équipements multimédias (ordinateurs, liaisons internet, sonorisation)
  • L’animation des groupes

CREATION DE LA BIBLIOTHEQUE

La création de la bibliothèque passe donc principalement par la récupération et la collecte en France, par les membres de l’association (parrains et marraines) de livres, d’œuvres, de bandes dessinées auprès de particuliers, d’écoles, ou encore de structures administratives.
La principale difficulté réside dans l’acheminement des livres en république dominicaine, ou les services postaux sont pour le moins réduits. Plusieurs moyens peuvent être utilisés :

  • Le transport par des membres du programme ou connaissances voyageant en république dominicaine, dans la limite des poids autorisés par les compagnies aériennes pour les bagages.
  • L’acheminement par fret ou containers

Pour cela, des financements tiers sont à trouver par l’association (Mairie, conseil général, œuvres caritatives, etc…)

EQUIPEMENT MULTIMEDIA

Un projet précédent de l’association a permis, en 2015, via un financement de la fondation BNP Paribas, d’équiper la structure dominicaine de quelques ordinateurs et d’une location d’une clef 3G internet en vue de réaliser des visioconférences entre les enfants et leurs parrains.
Récemment, la DRAAF Nouvelle Aquitaine, via le Lions Club de Bordeaux Rive Gauche, a doté l’association de 3 ordinateurs supplémentaires qui viendront compléter l’équipement existant.
On peut considérer aujourd’hui que les 6 ordinateurs dont dispose l’association sont suffisants pour le projet.
En revanche, le budget relatif à l’abonnement 3G internet arrive à sa fin et il nous faut trouver une nouvelle source de financement.

ANIMATION DES SEANCES

La fondation Hugues Iralien (en cours d’homologation par les autorités dominicaines), partenaire local de l’association S’mile, compte en ses membres plusieurs personnes en mesure d’assurer bénévolement cette fonction, dont d’anciens enfants parrainés étudiants à l’université de Saint Domingue.
Des défraiements doivent être budgétés pour les animateurs de la fondation pour les transports, et le cas échéant une rémunération de professeurs non bénévoles.
Il peut être envisagé ponctuellement la participation de spécialistes dans un domaine particulier.
Nous envisageons dans un premier temps deux séances mensuelles.
La fondation Hugues Iralien (en cours d’homologation par les autorités dominicaines), partenaire local de l’association S’mile, compte en ses membres plusieurs personnes en mesure d’assurer bénévolement cette fonction, dont d’anciens enfants parrainés étudiants à l’université de Saint Domingue.
Des défraiements doivent être budgétés pour les animateurs de la fondation pour les transports, et le cas échéant une rémunération de professeurs non bénévoles.
Il peut être envisagé ponctuellement la participation de spécialistes dans un domaine particulier.
Nous envisageons dans un premier temps deux séances mensuelles.

PLANNING

  • T0 : obtention des financements
  • Collecte des livres en France : sur l’année 2018
  • Acheminements (selon financements obtenus et volumes collectés)
    • Premier transport : T0 + 3 mois
    • Deuxième transport : T0 + 9 mois
  • Equipement multimédia : T0 + 3 mois
  • Début des animations :
    • Multimédia : T0 + 4 mois
    • Littérature : T0 + 4 mois (suite acheminement)

Leave your comment

Traduire